Animaux

La pododermatite chez les chiens : Causes, symptômes et solutions naturelles

Écrit par Dorian

Les pododermatites, des inflammations cutanées de la pâte, sont fréquemment rencontrées chez nos amis canins. Elles peuvent être dues à de nombreuses causes et varient en gravité, allant de problèmes aigus, rapidement résolus, à des affections chroniques nécessitant un suivi régulier. Voici un tour d’horizon de cette pathologie.

1. Comprendre la pododermatite

La pododermatite, également appelée dermatite interdigitée, se manifeste par une inflammation de la peau du pied du chien. Elle affecte les coussinets, les espaces entre les doigts, les tissus autour des phalanges et les griffes.

Symptômes:

  • Érythème (rougeurs)
  • Œdème (gonflement des tissus)
  • Prurit (démangeaisons)
  • Comédons (accumulation de sébum)
  • Nodules
  • Léchage excessif, colorant le pelage en brun-rouge

2. Causes fréquentes de la pododermatite

D’après une étude menée en 2018, près de 15% des chiens vus en clinique présentent des symptômes de pododermatite à un moment de leur vie. Parmi les causes communes, on retrouve :

  • Allergies (aliments, environnementales)
  • Infections (bactériennes, fongiques)
  • Corps étrangers (épillets)
  • Affections auto-immunes

3. Remèdes naturels pour traiter la pododermatite

Huile essentielle de Géranium rosat : Connue pour ses propriétés antifongiques et anti-infectieuses, cette huile limite la prolifération de certaines bactéries et champignons. Elle favorise également la régénération des cellules cutanées.


Extrait de romarin : Utilisé traditionnellement pour ses propriétés anti-inflammatoires, l’extrait de romarin peut aider à réduire les démangeaisons et l’inflammation associées à la pododermatite.


Huile essentielle de lavande : Elle possède des qualités antiseptiques, anti-inflammatoires et apaisantes. Elle est souvent recommandée pour calmer les démangeaisons et faciliter la cicatrisation.


Huile de Nigelle : Reconnue pour ses propriétés immunomodulatrices et antiseptiques, elle peut être bénéfique pour réduire l’inflammation.


4. Astuces pour prévenir la pododermatite

  • Hygiène: Nettoyez régulièrement les pattes de votre chien, surtout après des balades en extérieur.
  • Inspection: Vérifiez les pattes pour repérer rapidement tout signe d’irritation ou de corps étrangers.
  • Alimentation: Une alimentation équilibrée et de qualité peut renforcer la barrière cutanée et prévenir les inflammations.

La pododermatite, bien que fréquente chez les chiens, peut être gérée avec une approche proactive et des remèdes naturels. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, il est essentiel de consulter un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis et un traitement adapté.

La pododermatite chez le chien peut avoir diverses origines.

Les causes parasitaires incluent les demodex, aoûtats, sarcoptes, larves de Pelodera et piqûres de puces, nécessitant souvent un trichogramme pour confirmer.

Des troubles du comportement, tels que l’anxiété ou le stress, peuvent conduire à des léchages compulsifs, menant à la pododermatite.

Les irritations des pattes peuvent résulter d’engrais, d’herbicides ou d’autres substances irritantes.

Des cas rares liés au métabolisme présentent souvent des symptômes plus graves pour le chien.

Les allergies alimentaires peuvent aussi être la cause, où une alimentation adaptée est la clé. D’autres causes incluent des infestations, des infections bactériennes ou fongiques, ou encore des problèmes cutanés comme les poils incarnés.

Il est essentiel de consulter un vétérinaire pour un diagnostic précis et un traitement approprié.

A propos de l'auteur

Dorian