Education Santé

Les enfants avec un TDAH : Comprendre leurs symptômes et leur besoin d’attention

Écrit par Dorian

Le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est un diagnostic fréquent chez les enfants, qui peut également toucher les adultes.

Que signifie vraiment pour un enfant d’avoir un TDAH ?

Avis-Expert se penche sur le sujet.

 

Qu’est-ce que le TDAH ?

Le TDAH est un trouble neurodéveloppemental. Bien que le terme « hyperactivité » soit souvent mentionné, tous les enfants atteints de ce trouble ne sont pas nécessairement hyperactifs. En fait, le TDAH sans hyperactivité est une variante de ce trouble.

Symptômes du TDAH chez les enfants

Il existe plusieurs symptômes liés au TDAH, dont:

  1. Problèmes de concentration : Les enfants peuvent avoir du mal à suivre des instructions ou à terminer des tâches.
  2. Hyperactivité : Certains enfants peuvent être excessivement actifs, bouger constamment ou parler beaucoup.
  3. Impulsivité : Cela peut se traduire par des interruptions fréquentes ou des prises de décision hâtives.
  4. Problèmes avec l’attention : Ces enfants peuvent être facilement distraits ou oublier des choses.

Diagnostiquer le TDAH

La détection précoce est cruciale. Pour cela, des tests TDAH spécifiques peuvent aider à déterminer si un enfant est affecté. En France, le processus de diagnostic TDAH implique souvent une évaluation complète, comprenant des observations, des entretiens et des questionnaires. C’est à la suite de plusieurs rendez-vous avec votre médecin traitant que celui-ci décidera de vous orienter vers un ou plusieurs médecins spécialistes du TDAH qui poseront le diagnostique : il peut s’agir d’un pédiatre, d’un neurologue, d’un psychiatre pour enfant ou encore d’un neuropsychologue (spécialiste des troubles du fonctionnement cérébral).

La prise en charge du TDAH

Les modalités de prise en charge du TDAH peut varier selon les symptômes et leur sévérité. A noter qu’elle impliquera toujours une étroite collaboration entre les parents, l’enfant, les enseignants et l’équipe médicale. Il peut comprendre :

La guidance des parents : Elle est fondamentale. Dans le cadre de consultations classiques chez l’un des médecins qui suit l’enfant ou au cours de séances spécifiques (groupe de parents, par exemple), les parents d’un enfant diagnostiqué TDAH doivent s’appuyer sur ces différentes soutiens pour faire face aux difficultés du quotidien.

Le développement d’une collaboration parents-enseignant : Les parents doivent aussi travailler de pair avec l’enseignant, pour que chacun s’adapte au mieux à l’enfant TDAH. Selon les besoins et difficultés spécifiques de l’enfant, l’enseignement pourrait être adapté.

Le suivi de thérapies comportementales et cognitives (psychothérapie) : Elle s’appuient sur l’observation du comportement de l’enfant TDAH et des situations ou stimulis qui peuvent l’influencer. Le thérapeute prend également en compte les émotions et pensées de l’enfant TDAH. L’objectif de cette thérapie est d’apprendre à l’enfant à s’auto-observer, à modifier son comportement et à mieux gérer ses émotions.

Une thérapie familiale : Un trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité peut être difficile à vivre pour la personne diagnostiquée, mais aussi pour l’entourage. Les thérapies familiales ont pour objectif de créer un climat familial serein, axé sur la compréhension des besoins et difficultés de chacun, et surtout de l’enfant TDAH. Dans cette perspective, les parents sont conseillés pour adopter les stratégies adaptées aux difficultés de leur enfant. Dans cette perspective, les thérapies familiales permettent de consolider le noyau familial et la qualité de vie de chacun.

Une rééducation : Selon ses difficultés, l’enfant TDAH peut être orienté chez d’autres spécialistes. Il peut s’agir d’un orthophoniste en cas de troubles du langage écrit ou oral ou de troubles logico-mathématiques (difficultés à construire le nombre, à calculer ou à comprendre et gérer les informations dans une situation de problème). Il peut aussi s’agir d’un ergothérapeute ou d’une psychomotricien, si l’enfant a des difficultés d’ordres dyspraxiques.

Un traitement médicamenteux : Des médicaments peuvent être prescrits pour aider à gérer certains troubles du comportement, comme l’hyperactivité. A noter qu’ils sont toujours utilisés dans un dernier temps chez un enfant de plus de 6 ans, si les traitements non-médicamenteux se sont montrés inefficaces. Les différentes prises en charge (psychothérapie et/ou thérapies familiales) peuvent être poursuivies, selon les besoins de l’enfant et son entourage.

Le TDAH et l’intelligence

Il est essentiel de comprendre que le TDAH n’a rien à voir avec l’intelligence. En fait, de nombreux enfants atteints de TDAH sont très intelligents. Le principal défi réside dans la canalisation de leur attention et de leur énergie de manière productive.


10 signes pour savoir si votre enfant a un TDAH

Si vous vous demandez si votre enfant pourrait être atteint du TDAH, il est crucial de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic précis. Cependant, voici dix signes courants à surveiller :

  1. Distraction facile : Votre enfant a du mal à se concentrer sur une seule tâche et est souvent distrait par des stimulis extérieurs.
  2. Oublis fréquents : Oublier des instructions, des devoirs ou des objets personnels est courant.
  3. Difficulté à terminer des tâches : Il commence peut-être plusieurs activités en succession rapide sans en finir aucune.
  4. Impulsivité : Votre enfant peut répondre à des questions avant qu’elles ne soient terminées ou interrompre les autres fréquemment.
  5. Agitation constante : Il peut sembler toujours en mouvement, tapoter avec ses pieds, jouer avec des objets ou avoir du mal à rester assis.
  6. Problèmes d’écoute : Même lorsqu’il est directement adressé, il peut sembler qu’il n’écoute pas.
  7. Difficulté à suivre des instructions : Malgré la compréhension de ce qui est demandé, il a du mal à suivre des instructions sans se laisser distraire.
  8. Tâches désorganisées : Les travaux scolaires et les devoirs peuvent être désordonnés. Il a peut-être du mal à organiser ses affaires.
  9. Intolérance à la frustration : Des crises de colère ou des éclats émotionnels peuvent survenir plus fréquemment.
  10. Difficultés sociales : Il peut avoir du mal à attendre son tour lors de jeux ou de conversations et peut souvent entrer en conflit avec ses pairs.

Si vous observez plusieurs de ces signes chez votre enfant, n’hésitez pas à en parler à l’enseignant de votre enfant afin de savoir comment il se comporte en classe. Il est bien évidemment conseillé de consulter un spécialiste pour une évaluation approfondie du TDAH.

10 conseils de communication à l’entourage d’un enfant a un TDAH

Cohabiter et interagir socialement peut être un défi pour un enfant atteint de TDAH, mais avec un soutien approprié et des stratégies adaptées, ils peuvent développer des relations saines et satisfaisantes avec leurs pairs. Voici quelques conseils pour aider un enfant TDAH à cohabiter harmonieusement avec ses amis :

  1. Sensibilisation et Éducation : Parlez aux amis de votre enfant et à leurs parents du TDAH afin qu’ils puissent mieux comprendre et soutenir votre enfant. Cela peut réduire les malentendus et favoriser l’empathie.
  2. Routines structurées : Les enfants atteints de TDAH bénéficient souvent d’une routine. Si votre enfant invite un ami à jouer ou à dormir, maintenez la routine habituelle autant que possible.
  3. Aidez à identifier les déclencheurs : Si votre enfant a tendance à s’agiter ou à être distrait dans certaines situations, essayez d’identifier ces déclencheurs et de mettre en place des stratégies pour les gérer.
  4. Jouez selon les points forts : Encouragez des activités où votre enfant excelle. Cela peut renforcer sa confiance en soi lorsqu’il interagit avec ses amis.
  5. Ateliers de compétences sociales : Envisagez d’inscrire votre enfant à des ateliers ou des thérapies de groupe qui enseignent des compétences sociales aux enfants atteints de TDAH.
  6. Petits groupes : Les enfants atteints de TDAH se débrouillent souvent mieux dans des situations sociales avec un ou deux amis plutôt que dans de grands groupes.
  7. Évitez la surstimulation : Les endroits calmes et peu stimulants sont souvent plus adaptés aux enfants TDAH. Si vous organisez une sortie, essayez de choisir des lieux qui ne sont pas trop bruyants ou chaotiques.
  8. Communication ouverte : Encouragez votre enfant à parler de ses sentiments et de ses préoccupations. Cela peut aider à résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent.
  9. Renforcez le positif : Félicitez votre enfant lorsqu’il montre de bonnes compétences sociales ou gère efficacement une situation difficile.
  10. Soutien professionnel : Si votre enfant a des difficultés persistantes à interagir avec ses pairs, envisagez de consulter un professionnel qui peut offrir des conseils et des stratégies spécifiques.

En fin de compte, chaque enfant est unique et ce qui fonctionne pour un enfant peut ne pas fonctionner pour un autre. Il est important de continuer à essayer différentes approches et stratégies jusqu’à ce que vous trouviez la plus adaptée.


Un message rassurant pour les parents d’enfants TDAH

Si votre enfant est diagnostiqué avec un TDAH, il est crucial de se rappeler que ce n’est pas une réflexion sur vos compétences parentales ni une « faute » de votre enfant. Le TDAH est un trouble neurodéveloppemental qui touche de nombreux enfants à travers le monde. Il est important de comprendre que, avec le bon soutien, de nombreux enfants atteints du TDAH mènent une vie épanouie, réussie et heureuse. Beaucoup deviennent des adultes innovants, créatifs et passionnés, utilisant leurs qualités uniques pour apporter des contributions positives à la société. Vous n’êtes pas seuls sur ce chemin. De nombreuses ressources, professionnels qualifiés et communautés de soutien sont disponibles pour vous aider, vous et votre enfant, à naviguer et à gérer efficacement le TDAH. Chaque enfant, avec ou sans TDAH, est une source unique de joie, de talent et de potentialité. Votre amour, votre patience et votre dévouement en tant que parent sont les fondements qui permettront à votre enfant de s’épanouir.

Avoir un enfant atteint de TDAH peut être un défi, mais avec le bon soutien, ces enfants peuvent non seulement réussir, mais aussi exceller. En comprenant le trouble, ses symptômes, et en obtenant le diagnostic TDAH approprié, les parents et les éducateurs peuvent offrir les meilleures opportunités possibles à ces enfants.

A propos de l'auteur

Dorian