Mythologie

Myth grec : histoire complète de la mythologie grecque

Myth grec
Écrit par Sébastien

Pégase, Zeus, Athéna… Certains personnages de la mythologie grecque (myth grec) sont
encore très populaires aujourd’hui. On retrouve ceux-ci dans de nombreux films et animations qui nous rapprochent un peu plus de cette époque et attise notre curiosité.

Si comme plusieurs, vous souhaitez savoir ce qu’est la mythologie grecque ou son histoire, vous êtes sur la bonne page. En effet, nous avons décidé de vous faire un résumé complet sur la Myth Grec, ses principaux dieux et surtout les croyances qui étaient véhiculées autrefois à propos d’elle. Let’s go…

D’abord, qu’est-ce que la mythologie grecque concrètement ?

Tout comme vous croyez en Jésus, Mohammed… les anciens Grecs croyaient aux mythes et aux légendes donc l’ensemble représente la mythologie grecque. Le monde de cette dernière était animé par des guerres et des aventures… et elle était composée des récits qui racontaient celles de nombreux dieux et les héros.

Les hommes de la Grèce antique étaient persuadés du contrôle absolu des dieux sur la nature. De plus, ils savaient que ces dieux avaient le droit de vie ou de mort sur eux. Pour avoir leur clémence, les hommes faisaient des sacrifices des animaux et de multiples offrandes de nourriture. Ces histoires des anciens Grecs sont à l’origine de leur rituel et de leur croyance dans le monde.

On caractérise la mythologie grecque de plusieurs façons. Contrairement aux autres anciennes religions, telles que le judaïsme, elle n’enseigne pas la spiritualité et ne fait pas appel à des révélations. Dans chaque région, les pratiques de rituels et de croyance sont différentes et il n’existe aucune règle formelle écrite comme pour un livre sacré. De plus, les dieux grecs avec leur forme et leurs sentiments humains étaient pris comme des représentants des forces de l’univers.

Myth grec : quelles sont les origines de la mythologie grecque ?

Mythologie de la grece antique

C’est probablement sur l’île de la mer d’Égée que la mythologie grecque prend naissance vers l’an  3000 avant J-C. De plus, c’est grâce aux religions du peuple de Crète installé sur cette île que la mythologie grecque s’est plus développée. En effet, ce peuple avait une croyance aveugle aux objets naturels et aux fétiches qu’ils personnifient en pensant qu’ils avaient des pouvoirs magiques.

C’est donc, en ce moment que ces croyances ont progressivement formé un ensemble de légendes en prenant des objets naturels, des animaux et bien d’autres sous la forme humaine. Rappelons qu’on y retrouve plusieurs de ces légendes dans la mythologie grecque classique (myth grec classique). Certains anciens Grecs mythographes ayant vécu 300 avant J.C, nous expliquent comment les mythes représentaient les déviations de l’histoire.

Ils affirment que les dieux étaient vus comme des génies et recevaient tous les honneurs. Au Ve siècle av J.C, les philosophes et les historiens grecs expliquent que les hommes considèrent les dieux comme des phénomènes naturels de l’univers tels que le soleil, la lune… Pour eux, les pratiques de rituelles des Grecs étaient originaires des Égyptiens.

C’est spécialement pendant la période de la conquête de l’empire perse que la civilisation grecque s’améliore et change complètement. Mais vous devez savoir que malgré le développement de la civilisation grecque, les caractéristiques importantes des dieux Grecs et leurs légendes ne changent pas.

Histoire de la mythologie grecque, que représentait-elle ?

Dans l’histoire de la mythologie grecque, il est mentionné que les hommes étaient impuissants devant les pouvoirs épouvantables de la nature. Elle explique que les Grecs voyaient les dieux comme des immortels et qu’ils étaient à l’origine du contrôle des apparences de la nature. C’est donc à partir de là qu’ils étaient persuadés que ceux-ci avaient un contrôle absolu sur leur vie.

Malgré cela, les hommes et les dieux partageaient quand même des liens amicaux, sauf que ceux-ci ne tenaient pas compte de cette amitié pour punir les hommes. La mythologie grecque faisait intégralement partie de la vie des Grecs. Ces derniers avaient des cités où chaque citoyen devait construire pour que chacun puisse louer le dieu de son choix.

Dans ces cités, les dieux étaient honorés à travers des cérémonies dirigées par des prêtres reconnus et officialisés. Nous rappelons que ses prêtres n’avaient ni connaissance ni pouvoir, mais avaient le droit d’interpréter les différentes paroles divines. Bien que la myth Grec parlait généralement des croyances de la Grèce antique, certains Grecs ne connaissaient pas tous les dieux. C’est en effet, grâce aux différentes histoires racontées pendant les cérémonies organisées dans les cités que ceux-ci s’enrichissent en connaissance.

De plus, chacun avait son endroit habituel dans sa demeure où il louait son dieu. À l’exception des autres dieux, Zeus le roi de tout le reste des dieux avait sa place dans la cour. En dehors des prières, les hommes effectuaient des sacrifices des animaux domestiques pour avoir accès aux bénédictions des dieux.

On note également que les Grecs n’avaient pas une organisation religieuse. C’est pourquoi ils croyaient plutôt aux pratiques de rituels et des lieux sacrés. Ils avaient un endroit propre aux voyageurs avec un oracle qui leur permettaient d’en savoir plus sur leur futur.

La mythologie grecque (myth grec), les dieux et les héros

dieux et héros grecaues

D’après les dits des Grecs, on retrouvait généralement les dieux sur le mont Olympe situé dans la région de Thessalie (région située au sud de la Macédoine et l’est de l’Epire). Dans cette dernière, il existait des sociétés formées par les dieux où chacun était distingué par son autorité et son pouvoir. Ceux-ci avaient le droit d’aller où ils voulaient dans le monde.

Ils avaient la possibilité d’être liés soit au ciel ou au paradis, soit à la terre et la mer. Dans l’histoire de la mythologie grecque, on distingue 12 dieux principaux dont Zeus était le roi. Tout le reste des dieux lui obéissait et satisfaisait ses besoins.

Tous ces dieux n’étaient pas considérés comme des Olympiens, bien qu’ils puissent bien évidemment être importants. Nous faisons allusion ici à Hadès qui était le maître du monde souterrain. Il vivait dans un monde souterrain où se situaient les enfers et où on y trouvait des peuples des armes de la mort.

Une zone attriste et obscure située plus précisément au centre de la terre. Hormis certains dieux importants non considérés, il existait aussi un dieu qui était comparé à Zeus. Dionysos était en effet le dieu du vin et des plaisirs. Il était bien connu et les Grecs le vénéraient en lui consacrant de diverses fêtes. À ses côtés, on y trouvait une cohorte de divinités, les satyres, les centaures et les nymphes qui l’accompagnaient.

Si vous avez déjà vu dans les contes et les livres les créatures mi-homme, mi-bouc, alors, vous devez savoir grâce à cet article qu’il s’agit des satyres. Ils avaient une tête et un torse d’homme, mais leur corps était complètement le corps d’un cheval. En ce qui concerne les nymphes, elles étaient très belles et attirantes, mais hantaient les bois et les forêts.

Bonus, quelques mythes grecs populaires

Mythes populaires

L’histoire de la mythologie grecque ne se limite pas uniquement sur les croyances, les rituels et les dieux. Elle parle aussi des mythes des Grecs.

Le mythe de Prométhée et le feu

Prométhée est le cousin de Zeus qui avait volé le feu sacré de l’Olympe après la révolution de celui-ci. En effet, d’après l’histoire, Prométhée est celui qui avait créé les hommes. C’est ce qui explique la raison de son acte, car il voulait leur donner ce feu sacré. Mais malheureusement pour lui, Zeus découvre le vol et tombe dans une colère extrême.

Il prit donc la décision de créer Pandore pour punir le voleur. Pour le faire, il ordonna de l’enchaîné au Caucase (région d’Eurasie constituée de montagnes très allongées) afin d’envoyer son aigle de temps en temps lui chipoter le foie. Zeus n’avait aucune intention de libérer son voleur jusqu’à ce que Héraclès, plus connu sous le nom d’Hercule, vienne lui porter secours.

La boîte de Pandore

Ici, nous allons parler de Pandore la première femme humaine créée par Zeus dans sa colère. En réalité, elle avait été créée par Héphaïstos le dieu de la force sous l’ordre de Zeus. Pendant sa création, Zeus ordonne à chaque dieu et déesse de lui donner une qualité d’eux. Elle reçoit donc de beaux vêtements, de la beauté, de la grâce et surtout de la curiosité.

Beaucoup vont se demander pourquoi est-ce qu’on parle de Pandore dans la myth grec. Mais vous devez savoir que tout comme Eve dans la bible, celle-ci est responsable de tout le mal sur terre. Tout comme Dieu s’était venger de la mort de son fils Jésus, c’est aussi par la création de Pandore que Zeus avait assouvit sa vengeance.

Après sa création, Jupiter lui donne une boîte qu’elle ne devait ouvrir que s’il lui donnait l’ordre. Mais malheureusement, la curiosité mise en elle lui pousse à ouvrir la boîte. À cause de cette curiosité, la vieillesse, la maladie, la guerre, la mort et bien d’autres maux envahissent la terre. Dans cette boîte, il ne reste plus l’espérance.

Le mythe du roi Midas

Dans cette partie, on parle de Dionysos qui donne l’opportunité au roi de Phrygie de faire un vœu. Celui-ci choisit donc de transformer tout ce qu’il touche en or. Ce qui n’était pas une très bonne idée. Alors il demanda une doléance au dieu pour annuler son pouvoir. Celui-ci lui demande de se laver dans la rivière Pactole. C’est en effet ce qui explique pourquoi cette dernière possède de la poussière d’or.

Le myth grec de Dédale et Icare

Ici, le roi Minos fils de Zeus demande à Dédale l’architecte de bâtir un labyrinthe pour pouvoir enfermer le Minotaure. Ce dernier est la bête fabriquée par Zeus pour son épouse. Après l’avoir enfermée, Dédale et son fils Icare se font capturer. Pour être libre, Dédale crée des ailes de bois et des plumes dont il colle par la cire, ce qui les permet de s’envoler. Mais malheureusement pour eux, Icare s’approcha exagérément du soleil qui fit fondre la cire et lui fit tomber dans la mer où il trouva la mort.

Œdipe et le sphinx

Dans le royaume de Thèbes, le roi Laïos et la reine Jocaste eurent un fils nommé Œdipe. Ils décident de se débarrasser de leur enfant en l’abandonnant dans la forêt où il est adopté par le roi de Corinthe. Quand celui-ci grandit, il prend la décision d’aller dans sa ville d’origine qui est Thèbes. À son arrivée, il rencontre un vieil homme avec qui il eut des différends et le tue.

Ce dernier était malheureusement son père Laïos. Cela paraît paradoxal mais vrai. Après la mort de son père, il épousa sa mère la reine Jocaste avec qui ils eurent 4 enfants. Mais ce n’est pas tout ! Avant de réussir à épouser celle-ci, il avait combattu le sphinx qui était un monstre très dangereux. Heureusement pour lui, il gagna le combat, car il avait trouvé le point faible du monstre.

C’est donc grâce à cela qu’il épouse la reine qui lui avait été donnée comme récompense. Tout était très beau pour être vrai. Leur joie ne dura pas longtemps, car ils surent rapidement quelle relation existait entre eux et la fin fut très tragique. La reine se suicida et Œdipe se creva les yeux.

Il est certain que vous avez déjà entendu parler de l’attirance innocente et inconsciente des enfants garçons pour leur maman. Alors vous devez savoir que cette idée naît de ce mythe et est généralement connue sous le nom de psychanalytique.

Le myth grec de Jason et la Toison d’or

Jason est le prince l’un des principaux héros Grecs d’Iolcos dont l’oncle lui avait ôté le trône pour avoir accès à la Toison d’or. C’est alors en ce moment que Jason décida d’aller en aventure accompagné d’autres héros pour récupérer ce qui lui revenait de droit. Pour réussir le combat, ils devaient maîtriser 2 taureaux furieux qui devaient défoncer un champ où ils devaient mettre les dents entre les sillons. Rappelons que c’est une magicienne appelée Médée qui les avait aidées à planter ses dents.

A propos de l'auteur

Sébastien

Laisser un commentaire