Guide d'achat

Prix d’un drone : combien coûte un drone à l’achat ?

prix d'un drone
Écrit par Sébastien

Lorsqu’on n’a jamais acheté un drone, il est évident de penser que ces bijoux valent une fortune. Ce qui n’est pas vrai, car il est possible d’avoir un drone de débutant au prix de 50 € au moins.

En gros, le prix de ces appareils varie un peu comme ceux des téléphones portables. On trouve des modèles entrés de gamme moins chers et d’autres plus sophistiqués qui coûtent très chers. 

Si vous souhaitez acquérir un drone et souhaitez avoir une tranche du budget à prévoir, vous êtes sur la bonne page. Nous avons résumé ci-dessous le prix d’un drone en fonction de vos besoins, des capacités de l’appareil, du fabricant… Let’s go !

02 drones performants et pas cher en 2023

Prix d’un drone pour débuter

Lorsqu’on est débutant, il est conseillé d’opter pour des drones entrés ou milieux de gamme simples à manipuler. Ceux-ci doivent avoir les fonctionnalités de base et une télécommande intuitive.

On les trouve en vente dans la plupart des magasins au prix variant entre 50 euros et quelques centaines d’euros. Ils sont généralement de conception simple avec des fonctionnalités pas très poussées.

Mais attention, comme pour les autres appareils high-tech, les fabricants n’ont pas la même politique. Certains fabricants comme MAVIC mise sur la qualité pour débuter. Ils proposent ainsi des drones plus onéreux à l’achat. Il faut parfois prévoir plus de 400 € pour un drone de débutant.

Meilleur drone pour débuter

Prix d’un drone de course

Les drones sont des appareils multifonctions ! Ils servent dans l’armée comme outils d’espionnage, aux agriculteurs comme outils de surveillance, aux enfants comme jouets et parfois comme instruments de course.

Si vous voulez un drone pour participer à un tournoi de course amateur, vous devez privilégier les modèles rapides et légers. Pour cela, il faut prévoir un budget de plus de 100 €.

Certains modèles destinés aux courses professionnelles peuvent valoir jusqu’à 1000 € ou plus. Ils sont conçus pour des courses pro. Pour les drones de courses, vous devez également privilégier les modèles avec une bonne conception aérodynamique. Évitez les modèles larges qui empêchent la circulation du vent.

Prix d’un drone pour faire de la surveillance

Après le prix d’un drone débutant et celui d’un modèle pour course, passe à la question combien coûte un drone professionnel. Ici, vous devez savoir que les modèles conçus pour usage pro sont très sophistiqués et par conséquent onéreux.

Il faut parfois dépenser plus de 100 000 € pour acquérir un modèle haut de gamme. Comme nous l’avons dit, les prix dépendent de la performance de l’appareil et de son fabricant. 

Pour les drones aquatiques par exemple, il faut mettre la main à la poche pour acquérir un modèle de bonne qualité. Il en va de même pour les modèles aériens ou terrestres avec des performances professionnelles. 

Si vous voulez des drones pour agriculteurs qui vous permettront de surveiller vos cultures, il faut prévoir environ 1500€ pour des modèles avec une bonne autonomie. Pour les cinéastes fans de prises aériennes, les modèles à 800€ peuvent faire l’affaire. Tout dépend vraiment de l’objectif visé et des capacités de l’appareil.

Prix d’un drone professionnel en fonction de son type

Nous venons de voir combien coûte un drone en fonction de votre besoin. Maintenant, il est question de répondre à la question quel est le prix d’un drone en fonction de son type. Pour cela, nous allons parler des types les plus courants.

Drone aérien

Un drone aérien coûte entre 40 € et plusieurs centaines de milliers d’euros. Ce type d’appareil est qualifié d’aérien, car il peut aller très loin dans les airs en fonction des besoins. Il possède des hélices et un support d’atterrissage comme des hélicoptères.

Généralement léger et de petite taille, il contient plusieurs alternatives regroupées en famille de drone. Les modèles et les capacités de chaque appareil conditionnent leur prix. Si vous voulez un drone aérien de débutant, il faut par exemple prévoir plus de 200 € pour un modèle milieu de gamme.

Drone terrestre

Les drones terrestres sont des engins stars dans certains domaines de surveillance. Contrairement aux modèles dit aériens, ceux-ci sont conçus pour circuler sur le sol. Ils sont populaires dans le monde de l’élevage et de l’agriculture. Ils permettent ainsi de suivre les bêtes à distance sans se déplacer.

Pour acquérir ce type de drone, il faut compter environ 250 €. En fonction des performances et des spécificités techniques, ce prix peut atteindre plusieurs centaines de mille. Les modèles les plus vendus dans cette catégorie coûtent en moyenne 450 €.

Drone aquatique

Cela va peut-être vous surprendre, mais il existe bien des drones dit aquatiques qui sont conçus pour explorer les profondeurs. Ils ont comme caractéristique principale l’étanchéité et l’autonomie. Ils peuvent ainsi passer plusieurs minutes ou heures à une certaine profondeur avant de remonter.

Ce type de modèle est vraiment réservé pour un usage spécifique. Ils sont très onéreux et rares. Pour en acquérir un drone aquatique, il faut parfois compter jusqu’à 1 500 € pour les modèles entrés de gamme. Pour les plus puissants, il faut généralement plus de 200 000 €. Les entreprises d’exploration aquatique sont celles qui achètent le plus souvent ce type d’appareil.

Prix d’un drone professionnel en fonction de ses options

Comme nous l’avons dit plus haut, le prix d’un drone varie en fonction de plusieurs critères. En plus de la marque qui influence grandement la fixation du prix, la présence ou l’absence de certaines options ont le même effet.

Par exemple, un drone avec caméra sera forcément plus cher qu’un modèle sans caméra par exemple. Il en va de même pour la présence ou non du FPV, du GPS ou du stabilisateur. Voyons dans cette partie combien coûte d’un quadricoptère en fonction de ces paramètres.

Avec Caméra

La surveillance constitue une fonction importante des drones. Cela explique la présence de caméras sur presque tous les modèles. Lorsqu’une caméra est présente, le prix de l’appareil augmente conformément à la qualité de l’image. Cela peut atteindre deux à trois fois le prix d’un drone sans appareil photo.

Autrement dit, si un drone coûte 150 € à la base sans appareil photo, il peut valoir jusqu’à 300 ou 450 € avec un appareil photo ajouté. Tout dépend de la performance de l’appareil photo est des accessoires qu’il englobe (télécommande avec écran, connectivité avec téléphone intelligent…).

Avec FPV

Pour ceux qui ne le savent pas, le FPV est une option populaire dans l’univers des drones. Cette abréviation signifie First Person View en anglais ou Vue Suggestive en français. Lorsqu’un appareil est équipé de cette technologie, le pilote peut voir le paysage capté par la caméra comme s’il se trouvait dans l’engin.

Cela est très utile lorsqu’il faut contrôler l’appareil à plusieurs mètres hors du champ de vision du pilote. Pour certains modèles innovants, le drone est compatible avec un casque de réalité virtuelle et permet de visualiser comme dans un hélicoptère. Les modèles dotés de cette technologie coûtent plus cher que les modèles sans FPV.

Avec GPS

Presque tous les drones actuels sont équipés d’un GPS. Il s’agit d’un élément devenu indispensable qui permet à votre drone d’être localisé dans l’espace, mais pas que. Le GPS permet également à l’appareil d’être guidé par satellite et bénéficier des modes de pilotage automatique puissants.

Par exemple, la stabilisation dans l’air, le pilotage automatique, l’atterrissage auto et même la surveillance auto. Ces fonctionnalités sont très pratiques lorsqu’on débute ! D’où la présence du GPS dans presque tous les modèles de drone pour débutant. Cette option peut faire croître le prix de l’appareil de 10 ou 20 % en fonction des fabricants.

Avec stabilisateur

Outre le GPS et le FPV, certains drones sont munis de stabilisateur. Celui-ci permet à la machine de rester stationnée dans les airs. Idéal pour les prises de photos et vidéos aériennes. Comme pour les autres paramètres, la présence d’un stabilisateur sur un drone fait croître son prix.

Il faut généralement compter entre 5 et 10 % du prix initial pour cette option. Si prendre des photos ou surveiller est votre objectif premier, vous ne pouvez pas vous passer de cette fonctionnalité.

FAQ : Questions en rapport avec le prix d’un drone et son fonctionnement

C’est fini pour cet article ! Vous avez désormais une idée de combien peut coûter un drone neuf ou d’occasion. Comme conseil, notre recommandation serait de choisir un drone en fonction de vos besoins.

Ne courez pas vers les modèles moins chers qui sont souvent de mauvaise qualité. Ils sont réservés pour ceux qui souhaitent apprendre à piloter. Si vous avez d’autres objectifs comme prendre des photos ou faire une course, privilégiez la performance au prix.

Quel drone choisir pour débuter ? Pas cher ou cher ?

Les pilotes débutants font une erreur commune, investir dans un drone coûteux, solide et robuste pour ne pas le briser. Selon les experts, il ne s’agit pas de la bonne stratégie. L’idéal serait d’opter pour un modèle bas de gamme pour apprendre à bien le manier avant d’opter pour un modèle plus évolué.

Il ne s’agit pas seulement d’un conseil sur l’aspect financier, mais aussi sur l’aspect pratique. Car, si vous l’ignorez, les modèles plus chers ont plus d’options et sont donc plus difficiles à prendre en main. Il n’est pas facile de maîtriser toutes les fonctionnalités du premier coup.

Quelle marque de drone choisir pour débutant ?

Y a-t-il des marques de drone optimales pour débuter ? Forcément OUI ! Les modèles de ne se valent pas. Bien qu’il soit possible de commencer avec n’importe quelle marque de drone, l’idéal serait d’opter pour une qui privilégie la simplicité dans sa conception. C’est par exemple le cas de DJI avec ses modèles MAVIC AIR & SPARK qui sont réputés pour être simples à prendre en main.

La plupart des modèles de ce fabricant sont dotés d’une caméra Full-HD, d’un GPS, des modes de conduite automatique… Ils ont également l’avantage d’avoir un excellent rapport qualité-prix. DJI n’est pas le seul ! On peut également recommander les modèles Parrot, Bebop, Phantom… Si vous avez opté pour un drone civil, n’oubliez pas de le faire homologuer à la DGAC

A propos de l'auteur

Sébastien

Laisser un commentaire