Guide d'achat Maison Santé

Siège d’escalier : fonctionnement, importance et critères de choix

Écrit par Dorian

Le siège d’escalier est un dispositif qui facilite la mobilité des personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie, notamment les personnes âgées. Ces dernières bénéficient d’une bonne commodité dans leurs allers-retours lorsqu’elles utilisent les escaliers. Vous voulez en apprendre davantage sur ce dispositif encore connu sous le nom de monte-escalier ? Si oui, alors vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous allons vous présenter le fonctionnement du siège d’escalier, son importance et les critères à suivre pour bien choisir ce dispositif de mobilité intérieure.

Comment fonctionne un siège d’escalier ?

Comme l’indique son nom, un siège d’escalier est un siège que vous pouvez installer au niveau de vos escaliers. Il a pour rôle de simplifier les déplacements des personnes à mobilité réduite entre le rez-de-chaussée et les étages. Le dispositif est principalement composé d’un rail (généralement fixé aux marches de l’escalier) et d’un siège. En fonction du modèle, l’utilisateur peut garder une position presque debout lorsqu’il monte ou descend.

De la même manière, il peut prendre une position beaucoup plus confortable en restant assis comme le montre un siège d’escalier Stannah. Le siège est doté d’un bouton ergonomique que l’utilisateur appuie quand il est prêt à démarrer. À noter qu’avant de commencer, l’utilisateur doit s’assurer d’avoir mis la ceinture de sécurité.

Importance du siège d’escalier

L’intérêt d’installer un monte-escalier dans un immeuble est de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. Sont ainsi désignés les seniors et les personnes en perte d’autonomie. Les personnes en situation de handicap font également partie de cette catégorie. Seules à la maison et sans monte-escalier, elles éprouvent énormément de difficultés pour se déplacer.

De plus, l’absence de siège d’escalier peut empêcher ces personnes de satisfaire leurs besoins pendant une journée. Cela peut provoquer des chutes répétitives, mettant ainsi en danger la vie de ces seniors. Avec un siège d’escalier, tous ces problèmes seront résolus. Vous n’aurez plus besoin de faire admettre votre parent dans une maison de retraite. Ce qui vous fait économiser un peu d’argent.

Critères de choix d’un monte-escaliers

La première des choses à faire pour choisir un siège d’escalier est de définir vos besoins. Cela consiste à mesurer vos escaliers. Cette tâche peut être confiée à un professionnel. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de mettre la main à la poche. De nombreuses entreprises proposent aujourd’hui des visites gratuites à domicile qui peuvent être d’une grande aide pour vous.

Ensuite, pensez à la forme du dispositif. Celle-ci dépend en grande partie de l’espace disponible chez vous. Peu importe la forme choisie, assurez-vous que votre dispositif est pratique et apporte sécurité et sérénité. Aussi, le choix des matériaux reste déterminant pour améliorer le style de votre intérieur. Selon votre habitat, vous pouvez choisir :

  • Le béton ;
  • Le bois ;
  • L’acier ;
  • Le verre ;
  • L’acier, etc.


Vous pouvez utiliser votre créativité pour créer un monte-escalier mixte, composé de différents matériaux. Par exemple, un mélange de bois et d’acier.

En outre, prenez en compte les accessoires de sécurité proposés. Voulez-vous que votre dispositif possède un garde-corps ou encore une rampe ? Voulez-vous que la hauteur des contremarches soit plus réduite pour un déplacement beaucoup plus sûr ? Voilà des questions que vous devez vous poser avant de vous lancer.

Enfin, tenez compte de votre budget. Avec 3 000 €, vous pouvez trouver un siège d’escalier droit en France. En fait, le prix varie selon le type de dispositif choisi. Un monte-escalier extérieur peut vous coûter au moins 3 500 €, tandis que des escaliers courbes nécessitent un dispositif d’environ 9 500 €. Ces prix peuvent varier en fonction des régions et des entreprises.

A propos de l'auteur

Dorian