Bien-être Business

La technique pomodoro, comment bien appliquer cette méthode timer ?

technique pomodoro
Écrit par Sébastien

L’objectif de la technique pomodoro est simple, restez focalisé sur ce que l’on fait pour accroître notre productivité. Que ce soit pour étudier ou pour travailler, bien appliquer cette technique est toujours bénéfique pour celui qui le fait. Aujourd’hui, nous vous proposons de parler de cette méthode timer devenue tendance et surtout comment bien l’appliquer en fonction de ses besoins.

D’abord, c’est quoi la technique pomodoro ?

Développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980, la technique pomodoro est une méthode timer qui aide à mieux gérer son temps. C’est une technique qui fait intervenir la minuterie pour faire une répartition du travail dans des intervalles de temps. Ceux-ci sont généralement de 25 minutes interrompus par de courtes pauses de minutes.

C’est chaque intervalle de travail qu’on appelle « pomodoro », qui est une appellation italienne désignant la tomate. En effet, ce nom est originaire du minuteur de cuisine en forme de tomate le plus célèbre au monde. De plus, cette méthode est intimement connexe à des concepts comme l’incrémental qu’on utilise dans la conception de logiciel et le développement itératif.

Comment appliquer la technique pomodoro pour être productif au travail ?

productivité plus

Cette technique s’applique par le biais d’une série d’étapes bien précises. Nous vous les listons à la suite.

01 – Préparer ses sessions

Cette première étape consiste à déterminer les tâches à effectuer tout au long de la journée. Pour cela, vous pourrez par exemple vous baser sur votre todo-list et répartir les tâches en session de 25 minutes. On prévoit ensuite une pause de 5 minutes entre chaque intervalle.

Remarque : la technique pomodoro préconise d’effectuer une seule et unique tâche pendant une session. Cela maximise la concentration sur la tâche en cours. Si vous l’appliquer pour étudier, vous devez faire une seule matière, et si possible, un seul chapitre pendant une seule session. N’oubliez pas qu’une même tâche peut se diviser en plusieurs sessions si elle est lourde.

Ceci étant, il faut veiller à programmer votre journée en conséquence, sans pour autant surcharger votre emploi du temps. Le but ici est de réaliser ses tâches prévues de façon impeccable, et non de mettre la pression sur un planning qui ne tient pas la route. Par conséquent, il faut être réaliste dans la planification de vos tâches.

02 – S’isoler de toute forme de distraction

Commencer par prévenir vos collaborateurs ou vos collègues, éteignez votre téléphone portable, mettez toutes les alertes emails et autres notifications en pause, fermez la porte de votre bureau, fermez également tous les onglets inutiles sur votre ordinateur… En gros, éliminez toute forme de distraction susceptible de compromettre votre concentration.

03 – Régler le pomotoro sur 25 minutes et commencer le travail

On conseille généralement de se servir d’un minuteur mécanique, semblable à la fameuse tomate de cuisine que commercialise Francesco Cirillo. Par ailleurs, il convient également d’utiliser une application dédiée sur votre mobile. De ce fait, réglez votre timer sur 25 minutes et traitez la tâche.

Dès l’instant que le timer se met à résonner, c’est la fin. Cochez dans votre agenda la tâche comme effectuée. A noter que si vous avez une autre idée sur une autre tâche à traiter, notez-le sur votre post-it. Il sera impossible de l’oublier et elle ne pourra pas encombrer votre concentration.

04 – Faire une pause de 5 minutes

Pendant cette pause, faites une petite marche, aérez-vous la tête, prenez un verre d’eau ou un café… En fait, bougez ! C’est un petit break hyper important, car il vous fait recharger vos batteries et vous évite l’épuisement cérébral. Il ne s’agit pas du temps perdu, au contraire… Votre performance sera meilleure à la suite.

Par ailleurs, cela vous permet d’assimiler les informations de façon plus efficace. Attention, cette petite pause n’est pas faite pour aller consulter vos mails ! Pas du tout, faites une bonne pause. Parlant d’émail, le traitement de ces derniers exige également une véritable organisation.

Pour cela, vous pouvez réserver une session pour la gestion administrative. En outre, évitez, le surf sur le Net ou tout autre réseau sociaux. Ce qui pourrait rapidement vous absorber, et les 5 minutes de relâche, vont se transformer en des dizaines de minutes. Lorsque vous vous êtes ressourcés, reprenez le travail pour la tâche suivante et ainsi de suite.

05 – Récupérer toutes les 4 sessions entre 20 et 30 minutes

Suite à ce travail intense, il est temps pour votre corps et votre esprit de se détendre. C’est l’heure de déjeuner ? Super, allez-vous restaurer. Ici, il est question de vous éloigner véritablement de votre espace de travail pour faire une coupure. Votre concentration ne pourra qu’être meilleure à votre retour.

Avec quels outils peut-on appliquer la technique pomodoro ?

gérer son temps

L’application de cette méthode timer n’exige aucun outil en particulier. Tout ce qu’il faut ici, c’est un appareil qui ne fera que vous rappeliez de faire une pause de 5 minutes. En fait, le nécessaire pour mesurer le temps pomodoro :

  • Une minuterie : vous pouvez vous en procurer comme pour l’original.
  • Un réveil : il vous permettra de programmer manuellement l’heure de sonnerie sur 25 minutes.
  • Un sablier : vous trouverez des sabliers pomodoro qui vous indiqueront 25 minutes.
  • Un téléphone mobile : il existe une application d’alarme standard sur tous les téléphones portables.

Pour ceux qui recherchent une solution numérique, vous avez un large choix parmi toute la série de logiciels et d’applis Pomodoro. En effet, de tels outils ont pour rôle de contribuer efficacement à vous motiver. Pour s’adapter à cette technique, il convient d’en tester quelques-uns, et si besoin y investir quelques euros.

Quels sont les avantages de la technique pomodoro ?

pomodoro time

Si la cette méthode n’a cessé de gagner en popularité durant ces dernières années, c’est le fait de sa simplicité. Il vous suffit tout simplement d’une minuterie ou d’une montre pour vous lancer. De plus, dans une société déjà difficile et complexe, l’on ne saurait rechigner face à toute solution simple.

Mais, la vraie raison même d’un tel engouement pour cette méthode est bien évidemment le changement qu’elle procure sur notre façon de travailler au quotidien. On est davantage sous l’emprise des distractions de l’extérieur ou en provenance de nous-même.

Par conséquent, il est de plus en plus difficile de se concentrer sur une seule tâche à traiter pendant un bon moment. Ceci étant, le processus de travail est fortement perturbé et il pas évident d’avoir de bons résultats. La principale promesse de la technique pomodoro est de réduire, et même éliminer ces différentes perturbations.

A noter que ces perturbations sont de deux ordres :

  • Les perturbations externes : comme un collaborateur qui pose une question, le trop plein de réunions qui interrompt le travail, le téléphone qui sonne, etc.
  • Les perturbations internes : une impulsion à aller lier les emails, à surfer sur les réseaux sociaux par procrastination ou par simple curiosité, et aussi de laisser courir ses pensées.

La technique pomodoro est là pour réduire les distractions afin de mieux se concentrer sur un travail à effectuer et accroître la productivité. Mais pas que… A de nombreux égards elle procure un effet positif de façon générale sur le quotidien professionnel. Parmi ces avantages, on cite :

Une autodiscipline accrue

Le constat a été fait, tous ceux qui pratiquent la méthode pomodoro de façon régulière ont développé leur pouvoir de concentration et contrôlent mieux leurs impulsions. En effet, c’est le moyen le plus efficace pour être productif.

Les résultats optimaux

Il se trouve que la probabilité de trouver des idées innovantes ou des solutions efficaces augmente considérablement. Ceci lorsqu’on reste concentré sur une seule pendant un bon moment.

Une performance plus longue

Jouer de façon judicieuse entre la concentration et la détente permet de maintenir efficacement votre performance mentale à un niveau élevé. Il est possible pour le cerveau de se régénérer entre-temps. Ainsi, vous travaillez alors de manière productive pendant plusieurs heures d’affilée.

Assez de temps libre

Etant donné que la productivité augmente grâce à l’exécution successive et ciblée des tâches, en d’autres termes, le single-tasking, vous achevez votre travail plus rapidement, et profitez donc de votre temps libre gagné. Si pour des raisons professionnelles cela n’est pas possible, vous aurez néanmoins créé un espace libre. Ainsi, vous gagnez plus de temps à effectuer des tâches plus urgentes.

Une évaluation objective

Noter que tous les pomodoro réalisés chaque jour vous donnent un bel aperçu sur votre productivité. Selon de degré de précision des statistiques, l’on a également une idée sur les activités qu’on juge plus faciles à faire. Il en va de même des circonstances qui viennent nuire ou augmenter la productivité. Ainsi, différentes informations sont utiles pour l’organisation du quotidien pour avoir de meilleurs résultats.

Pour finir, une autre raison qui a rendu la technique pomodoro très populaire, c’est le fait que la division du travail en session de 25 minutes est hyper accessible. Mais au prix d’un certain effort. Même le plus gros accro aux réseaux sociaux peut arriver à éviter les distractions pendant 25 minutes.

Quelques limites de la technique pomodoro

Il n’y a vraiment pas d’aspect négatif sur la technique pomodoro. Toutefois, elle exige quelques défis. En effet, vous devez évaluer la quantité de travail que vous pouvez effectuer en 25 minutes. De plus, il faut planifier vos tâches de manière à ce que la sonnerie ne vienne pas vous nuire en pleine concentration. Ce qui pourrait perturber votre flux de travail et produirait plutôt l’effet inverse voulu.

Cependant, lorsqu’il s’agit des travaux bien plus importants, il faut les subdiviser en différentes tâches partielles. Il s’agit par exemple de l’évaluation des indices destinés à un rapport complet d’activités mensuelles, de la rédaction d’un paragraphe pour le même rapport.

Une autre limite qu’on a pu noter avec cette méthode, c’est que pour certaines personnes, il est difficile de travailler sur des cycles réguliers. Par ailleurs, il n’est pas toujours évident d’estimer exactement la durée d’une tâche à effectuer ou encore d’un regroupement de tâches. Ceci pour un objectif unique et de se poser pile poil sur 25 minutes

En outre, il n’est pas toujours évident de s’isoler complètement des autres collaborateurs. Ceci est plus visible dans le cas des open space, des exercices de travail en lien direct avec des clients, et autres. Mais, retenez qu’en fonction de votre rythme et de votre capacité de travail, vous pouvez parfaitement adapter votre cadence. Il peut arriver qu’un laps de temps vous paraisse trop petit face à votre capacité de concentration.

Et il peut vous être difficile de vous ressourcer en seulement 5 minutes. Dans ce cas, n’hésitez pas à adopter la cadence qui vous sied le mieux. Par exemple 45 minutes de travail et 10 minutes de détente. Le plus important c’est de trouver votre rythme, celui qui fait ressortir le meilleur de vous-même.

Ya-t-il des alternatives à la technique pomodoro ?

Si la technique pomodoro vous intéresse mais que vous n’avez pas idée de comment l’appliquer au sein de votre équipe, il y a d’autres alternatives.

La matrice d’Eisenhower

Il est possible d’utiliser la matrice d’Eisenhower avec la méthode pomodoro. En effet, elle vous aide à déterminer les priorités. Ensuite, vous pouvez appliquer cette matrice pendant vos séances de pomodoro. La matrice consiste à faire un axe horizontal avec une case « Urgent » et une case « Pas urgent ».

Ensuite un axe vertical, où vous faites une case « Important » et une autre case « Pas important ». Ainsi, vous obtenez 4 cases qui constitueront votre liste de tâches numérotées à effectuer par priorité d’urgence et d’importance.

La méthodologie agile

C’est une méthode qui peut s’utiliser à temps plein. Ce qui la rend intéressant, c’est le fait qu’elle tient dans les « sprints ». Il s’agit des plages pendant lesquelles tous les collaborateurs de rassemblent pour effectuer une certaine tâche. Les sprints regroupent donc plusieurs équipes pour une diversité de compétences. L’objectif principal est de produire un travail entièrement, suite à des périodes définies.

La technique pomodoro en vidéo, comment s’y prendre ?

A propos de l'auteur

Sébastien

1 Commentaire

  • Je ne sais pas où vous obtenez vos informations, mais bon sujet. Je dois passer du temps à en apprendre davantage ou à comprendre davantage. Merci pour les excellentes informations que je cherchais ces informations pour ma mission.

Laisser un commentaire